Nous sommes nous. Nous sommes vous.

Nous sommes toutes et tous.

 

A Nos Grands Coeurs Malades.

 

D’espoir ou en dépit du hasard, d’un clic échangé nous nous sommes découverts les maux.
Aux envolées de colombes égarées et de quelques mots échangés,
Nous nous sommes donnés un baiser volé.
Aux regards prometteurs de nos chemins croisés, 
Nous avons décidé de mélanger nos destins.
Le destin de l’Amour.
Nous n’avons jamais oublié que pour faire vivre l’amour et survivre à un destin si fragile, il fallait nous jouer de tous les mauvais tours de la vie.
Nous jouer d’un quotidien famélique en séduction et si puissant en pouvoir de destruction.
Détourner et contourner nos attentions de ce destin tragique et routinier, quelques fois morose, par un respect mutuel et une séduction quasi permanente.
Du rire, de l’humour et du partage comme de la confiance en soi et en l’autre, de l’acceptation de son être et du don de soi ont fait que petits soucis et gros tracas n’ont jamais envahi l’espace intime du couple.
Être soi pour l’autre.
Être belle ou beau pour l’autre dans n’importe quelles circonstances.
Être soi pour soi.  
S’accepter tel que l’on est comme accepter d’être aimé tel que l’on est. Pour ce que l’on est.
Nous sommes de toutes les couleurs et de toutes les odeurs de la vie.
Nous sommes de toutes les origines.
Nos corps étoilés, qu’aucun chef étoilé n’aurait pu inventer, illuminent plus d’une étoile dans nos yeux apeurés.
Apeurés, épurés et brillants, nos regards, d’une tendresse sans limite, n’ont d’yeux que pour notre autre.
L’aimer sans discontinué devient notre odeur de vie et notre origine.
Des années que nous nous connaissons.
Des années qu’elle me dit NON et que je l’accepte.
Ses NON sont des OUI parce que j’accepte ses NON.
Quand elle me dit NON et que je dis OUI : c’est NON !
Quand je dis NON et qu’elle me dit OUI c’est NON !
Quand elle me dit NON et que je la regarde : je l’aime.
Malgré tout,
Elle m’a toujours dit OUI parce que je respecte ses NON et son NOM comme elle respecte le mien !
L’amour comme le sexe est l’art du respect de soi et de l’autre.
Un jeu de je t’aime moi non plus pour un furtif et intense présent, un moment d’une intime conviction torride et passionné.
Qu’il dure le temps d’un instant ou d’une vie, il n’est que séduction et sensualité avant d’être charnel.
Mais il doit, avant tout, être emprunt de tous les respects, de tous les égards, de toutes les valeurs et de toutes les admirations comme de tous les désirs et des consentements.
 
À Cel.
À toutes les femmes et à tous les hommes de tous horizons.
À la liberté !
À la vie !
À l’amour.



 

L’amour est la réponse, mais, en attendant la réponse, le sexe soulève de bonnes questions.